Qu’est-ce qu’un stage de récupération de points ?

Un conducteur ayant commis une ou plusieurs infractions fait face à une diminution de ses points permis. Mais il a encore la possibilité de les récupérer en participant à un stage. Cette option garantit la validité de son permis tant que son solde ne vaut pas zéro. Le stage de récupération de points ne consiste pas à repasser le Code. Le but est de dialoguer avec des automobilistes expérimentés pour mieux cerner les éventuels risques liés à certains comportements négatifs sur route.

Le stage de récupération pour limiter les infractions

Les participants à ce type de stage écoutent les interventions des animateurs pendant deux jours. Ces professionnels leur rappellent les principaux facteurs d’accidents sur route. Ils n’oublient pas non plus de mentionner l’excès de vitesse ainsi que les risques liés à la conduite chez les conducteurs ayant pris de l’alcool. Durant le stage, l’accent est mis sur la sécurité routière. Les automobilistes ayant perdu leurs points permis sont au rendez-vous, afin de mieux cerner leur façon de conduire. Les formateurs les invitent également à penser à l’infraction commise tout en leur posant des questions liées de près à leurs motivations.

Quelles conditions pour avoir accès à ce stage ?

Le stage de récupération de points s’adresse aux automobilistes ayant au minimum 1 point et qui doivent rattraper au moins 4 points. Ils ne peuvent non plus participer à un stage de conduite qu’une fois par année. Tous les automobilistes souhaitant récupérer des points et remplissant ces conditions ont ainsi accès à ce type de formation. Ils recevront, sur simple demande, un courrier leur tenant au courant du nombre de points perdus. Ils peuvent aussi connaître leurs points permis restants en se rendant directement auprès de leur préfecture ou sur la plateforme telepoints.

Déroulement du stage

Le stage de récupération de points se propose dans le but de susciter la conscience des conducteurs. À l’issue des dialogues avec des formateurs, ils comprendront mieux leur rôle en matière de la sécurité routière. Ils pourront aussi cerner facilement les risques relatifs à leur comportement. Pour ce faire, les animateurs leur montrent des cas concrets. Les stagiaires auront également l’occasion de participer à des dialogues sur la sécurité sur route. Durant 16 heures réparties sur deux jours, le stage est assuré par deux formateurs, notamment un spécialiste de la sécurité routière et un psychologue. Ils évoquent des sujets importants sur la prévention des accidents, comme la vigilance, les détails sur la vue, l’alcool, etc.

A partir de quel âge peut-on apprendre à conduire ?
Comment passer le permis de conduire en candidat libre ?